Our Blog

Je suis un leader incompétent. Et vous ?

Photographie de Denis Francois Gravel

Denis François Gravel | Crédits photo : FrancisVachon.com

Avez-vous déjà atteint les limites de votre compétence ? C’est ce que je vis dans un projet….et j’en suis le leader. Je vous raconte.

D’habitude, ça marche

Je n’ai pas la prétention d’être un leader parfait ou exceptionnel. Mais, j’ai quelques réalisations à mon actif. Des projets, des événements, des séminaires, des équipes virtuelles, des équipes réelles.

Mon expertise m’a toujours bien servi dans mes projets. Je peux guider aisément, recommander des actions, prendre des décisions.

D’ailleurs, mon plus récent projet, TEDxQuébec, avance bien et sa réalisation progresse selon l’échéancier (je suis le président fondateur). Il s’agit d’une journée de conférence qui aura lieu à l’automne 2012.

Un projet qui semble prometteur

Nouveau projet, nouveau défi, résultat différent.

Lors d’une réunion des diplômés de la Polyvalente Orsainville (aujourd’hui Les Sentiers), je constate que plusieurs personnes jouent d’un instrument de musique. Comme je joue de la basse électrique, j’y vois une opportunité : enfin pouvoir jouer de la musique avec des personnes plutôt que de jouer seul.

Pour ceux qui me connaissent et qui sont surpris d’apprendre que je suis bassman, sachez que j’applique la philosophie de Nicolas Roberge. Il n’est jamais trop tard pour apprendre. Je joue depuis quelques années seulement et je n’ai jamais joué en public. Mais, ça va changer bientôt. C’est ça le projet.

Photographie de la Bass guitar de Denis Francois Gravel | Crédits photo : Daniel Lévesque, photographe

Bass guitar – Denis Francois Gravel | Crédits photo : Daniel Lévesque, photographe

Je propose d’interpréter quelques chansons lors d’une prochaine rencontre des diplômés. Succès immédiat : deux guitaristes, un drummer, un claviériste et trois chanteuses embarquent dans le projet. Le « P.O. 83 Band » est né.

Un leader incompétent

Dès la première pratique, je me rends compte du défi. Plusieurs des membres sont musiciens professionnels (ou l’ont été). De mon côté, je n’ai jamais fait partie d’un groupe de musique et je massacre encore régulièrement les pièces que je joue. Mon idée de groupe n’est peut-être pas si bonne que ça après tout.

Je suis donc à la tête d’un groupe de musique rock. J’en suis le membre le moins expérimenté. Je n’ai jamais fait de pratique ni de scène. Je suis le musicien le moins compétent et les membres se tournent vers moi pour la suite. Je n’avais pas pensé à ça.

Mais, je n’ai pas les réponses aux questions. Je ne sais pas comment organiser une pratique. Je ne sais pas si on doit la jouer un ton plus bas. Etc.

Je n’arrive pas vraiment à diriger le groupe. Mes réflexes ne fonctionnent pas.

Mes habitudes sont inefficaces. On m’accorde le leadership par politesse. Mais, pour combien de temps ?

Photographie de Denis Francois Gravel Bassman | Crédits photo : Daniel Lévesque, photographeQue faire ?

Est-ce que j’abandonne le leadership du groupe ou est-ce que j’apprends à être un meilleur leader ? Je choisis la seconde option.

Quel est donc mon rôle de leader ? Pour le comprendre, je dois me poser la question suivante : pourquoi les gens ont embarqué dans le projet que j’ai proposé ? Ils ne me connaissent pas comme leader. Ils ne sont pas venus par ce que j’ai dit que j’avais la réponse à toutes leurs questions. Alors pourquoi ont-ils embarqué dans le projet ?

Ils ont embarqué parce que ce que je propose leur plait, la nature du projet, la démarche, le produit final. Autrement dit, en termes d’affaires, « il tripe ». Ce qui les allume, c’est l’objectif, la vision.

Donc, mon rôle, c’est la vision. Je dois me concentrer sur cette vision, continuer de la mettre en lumière et la garder présente à l’esprit des membres.

Pour le reste, il faut déléguer. Il y a des membres beaucoup plus compétents que moi.

Le leadership n’est pas toujours ce que nous pensons

Même si j’avais étudié les différentes formes de leadership, je les avais peu à peu oubliées et je m’étais engourdi dans mes habitudes de leadership technique. En étant confronté à mon incompétence, je suis sorti de ma zone de confort et j’ai réappris que le leadership revêt différentes formes. Dans ce cas-ci, c’est un leadership de vision, de motivation.

Notre groupe est rendu à une douzaine de pratiques. Notre premier spectacle devant les diplômés aura lieu à la mi-juillet.

Pour un groupe de gens qui ne s’était pas vu depuis 28 ans et qui a un leader incompétent, je trouve que c’est une belle réalisation.

Mon incompétence est finalement positive. Elle m’ouvre des portes nouvelles et stimulantes.

Et vous ? Êtes-vous aussi un leader incompétent ?

Publié par : Denis François Gravel

Retourner à la page d’accueil

Tags: , , , , ,

This is a unique website which will require a more modern browser to work! Please upgrade today!